Actualités et évènements

Actualités et évènements

Déconfinement* et cancer

Actu
01 Jui 2020
Déconfinement* et cancer

Comment limiter les risques de contracter la Covid-19 pour les malades cancéreux pendant la période de déconfinement ?

Au Maroc, plus de 50.000 cas de cancers sont diagnostiqués chaque année. Les personnes atteintes de cancer sont plus vulnérables et risquent de présenter des formes graves de la Covid-19, particulièrement quand il s'agit du cancer du poumon, souvent associé à des troubles respiratoires, avec un risque accru d'aggravation par l'infection au virus responsable de la maladie. Or, le Maroc entamera la procédure de déconfinement très prochainement et le virus risque de circuler davantage. Quelles sont les mesures à entreprendre pour un déconfinement progressif sans risque ? Et quelles précautions à adopter quand on est atteint d'un cancer ?

 

*Ces recommandations peuvent être revues dépendamment des actualités du Ministère de la Santé et de l’Organisation Mondiale de la Santé et seront actualisées au fur et à mesure.

 


Foire aux questions : déconfinement et cancer

Les patients atteints de cancer ont 3.5 fois plus de risque de développer une forme sévère de la Covid-19, s'ils sont infectés par le virus, à cause de leur immunodépression provoquée par la chirurgie et/ou la chimiothérapie. Il est recommandé pendant la période de déconfinement de respecter « un confinement strict » pour se protéger d’une contamination par ce virus. Par conséquent, il est fortement conseillé de continuer à appliquer les mesures recommandées lors du confinement :

  • Se laver les mains fréquemment avec du savon et de l'eau ou avec un désinfectant à base d'alcool.
  • Maintenir une distance sociale d'au moins 1 mètre entre vous et toute personne qui tousse ou éternue.
  • Éviter de toucher les yeux, le nez et la bouche.
  • Respecter une hygiène respiratoire en mettant un masque.
  • En cas de fièvre, de toux ou de difficultés respiratoires, le malade doit consulter un médecin le plus tôt possible. Il doit appeler à l'avance et suivre les instructions.
  • Rester informé et suivre les conseils donnés par les professionnels de santé et les autorités locales.

Les mesures barrières spécifiques pour les personnes à risque de développer des formes grave du virus dont celles atteintes de cancer sont notamment:

  • Porter un masque : à domicile en présence de visiteurs et en cas de sorties. Porter un masque lors des consultations en milieu hospitalier.
  • Se laver régulièrement les mains : après toute manipulation d'un masque, avant et après les repas, et avant de sortir de chez soi. Se laver les mains après s'être mouché, après avoir toussé ou éternué, après avoir rendu visite à une personne, à chaque sortie à l'extérieur, après avoir pris les transports en commun, et après être allé aux toilettes.
  • Distance sociale : les déplacements dans des zones de forte densité de population doivent être limités ou organisés pour respecter les mesures de distance physique. 

  • Limiter les déplacements au strict nécessaire, aussi longtemps que dure l'épidémie, et en l'absence de vaccin ou de traitement reconnus.
  • Éviter les transports en commun.
  • En cas de sortie en dehors du domicile, respecter une distance physique d'au moins 1 mètre entre deux personnes en milieux extérieur et intérieur et porter systématiquement un masque.

Les personnes sous traitement pour un cancer doivent continuer à limiter les visites à domicile :

  • N'autoriser qu'un seul visiteur par visite.
  • Éviter les visites de personnes symptomatiques ou celles des enfants.
  • Éviter tout contact avec les personnes fragiles : femmes enceintes, personnes âgées, malades représentant des pathologies chroniques.
  • Lors des visites, appliquer rigoureusement les gestes barrières et la distanciation physique : distance d'au-moins un mètre, ne pas se serrer la main ou s'embrasser, éviter de toucher les objets ou les surfaces, porter un masque, imposer le lavage des mains au visiteur dès son l'arrivée et lui faire porter le masque.
  • La pièce dans laquelle la personne reçoit le visiteur doit obligatoirement être aérée. Après la visite, il faut ouvrir la fenêtre pendant 10 à 15 minutes en s'assurant de fermer la porte.
  • Les visites des personnes malades doivent être évitées.

Il faut privilégier les consultations et le renouvellement d'ordonnance à distance, à travers notamment les téléconsultations. Les interventions qui ont été reportées pendant le confinement vont être reprogrammées pendant le déconfinement. N'hésitez pas à contacter votre médecin traitant pour plus d’informations.

En milieu hospitalier, les visites des patients atteints de cancer par des personnes venant de l'extérieur ne sont pas possibles, sauf motif exceptionnel (par exemple les enfants et les personnes fragiles). Dans ce cas, elles sont de très courtes durées et avec port de masque et lavage des mains obligatoires. Pour les venues à l'hôpital en ambulatoire, notamment pour les séances de chimiothérapie ou de radiothérapie, ou pour une chirurgie, il n'est pas possible d'être accompagné à l'intérieur de l'établissement. 

  • Quand un membre de la famille rentre du travail à la maison, il peut rapporter avec lui le virus responsable de la COVID-19. Alors, il est préférable qu'il puisse, en accord avec son employeur, être maintenu autant que possible en télétravail afin de limiter les contacts avec l'extérieur au strict minimum. 
  • Pour les patients actifs atteints de cancer, le télétravail est recommandé. Quand le télétravail n’est pas possible, un arrêt maladie est fortement recommandé.
Retour
Actu
01 Sep 2020
LANCEMENT DES CONSULTATIONS EN DIETETIQUE ET NUTRITION

LANCEMENT DES CONSULTATIONS EN DIETETIQUE ET NUTRITION

Nous informons notre chère patientèle que l’Hôpital Universitaire International Cheikh Khalifa a lanc&e…
Lire la suite
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales